Accueil > REALISATIONS > 2015/16/17 > Le chantier et les missions 2016

Le chantier et les missions 2016

ACTION D’AIDE AU DEVELOPPEMENT

AU TOGO en 2015/2016


PROJET REALISE


01. CHANTIER DE RENOVATION DES CLASSES

  • déconstruction des restes de faux-plafonds, élimination des pointes
  • lessivage, ponçage, nettoyage
  • reprises d’enduits (le gros, le fin, l’enduit à l’eau)
  • préparation des peintures
  • application des peintures sur les menuiseries, sur les murs intérieurs, sur les murs extérieurs
  • réfection des tableaux
  • mise en place des agglos de 10cm en allège
  • fabrication des claustras
  • mise en place des claustras
  • échafaudages locaux
  • réfection de l’escalier d’accès
  • réfection de la paillasse de la salle de sciences
  • mise en peinture du contreplaqué et des champlats
  • mise en place du contreplaqué et des champlats

02. AVANCEMENT DE LA RENOVATION

Depuis notre retour en France, les travaux de rénovation des couvertures et la mise en peinture du bloc administratif a été réalisée :

  • démontage des couvertures existantes
  • maçonnerie sur pignons du bloc administratif en vue d’augmenter la pente de la couverture
  • rénovation charpentes et pose couverture en bac alu
  • mise en peinture du bloc administratif

03. PROJET SANTE

Avant le départ

Pour ce projet, le groupe étant moins important une seule présence infirmière fut nécessaire.
Avant le départ, j’ai pu rencontrer le groupe et leurs parents afin de faire connaissance et donner les conseils sur la prévention pour la santé afin que le séjour se déroule sans problème.
J’ai pu contacter, non sans mal, l’infirmier du dispensaire qui a pu me faire passer ses besoins au niveau du dispensaire, ses manques au niveau du matériel et les sujets qui lui posaient problèmes.
Le choix s’est porté sur une information éducative sur le diabète qui frappe de plus en plus de togolais.

Quand au matériel, le choix de fournir des glucomètres en lien avec le sujet qui allait être abordé fut possible grâce à la pharmacie « Stalhi » de même que le don de 2 tensiomètres.
J’ai pu aussi récupérer des blouses pour le personnel du dispensaire.

A Tomégbé
Tomégbé dispose d’un dispensaire dont le personnel comprend un infirmier, Yves , une accoucheuse , Clémentine , et une gérante de pharmacie, Awana.

Je me suis présentée rapidement au dispensaire, et j’ai été chaleureusement accueillie par ces 3 personnes.
Tout au long de cette mission j’ai pu me consacrer au dispensaire le matin et au chantier l’après-midi ; Information sur le diabète :

Grâce à l’infirmier qui traduisait ce que j’expliquais, j’ai pu faire trois séances d’information.
Une dans le quartier musulman de Tomégbé, une dans le village d’Akloa où nous logions et une dans un village proche de Tomégbé.

A chaque intervention le public fut très attentif et les questions posées ciblées et pertinentes. jJai pu me rendre compte que le diabète était une maladie peu et mal connue par la population.

Lors de ma présence au dispensaire j’ai pu me rendre compte que plusieurs jeunes filles, venues pour une consultation, étaient enceintes alors qu’elles n’avaient pas 15 ans … De ce fait j’ai proposé au proviseur de faire un cours sur la contraception, et les maladies sexuellement transmissibles.
Et pour toucher un maximum de jeunes j’ai proposé de faire un groupe formé de 2 élèves par classes et que ces élèves retransmettent à leur classe ce qui avait été dit.

Ce moment restera gravé dans ma mémoire car ce fut un moment de partage incroyable et les jeunes timides au début se sont révélés très intéressés et en demande de ce genre d’information sans tabou.
Je leur ai proposé ensuite de les accompagner au dispensaire afin d’aller chercher des préservatifs qui sont distribués gratuitement. Ils n’osent pas aller en chercher de peur que tout le monde le sache aussi l’infirmier a pu leur expliquer le principe du secret professionnel ce qui les a rassurés.

Evaluation
Par rapport au diabète, les jours suivant les interventions plusieurs personnes sont venues se faire tester ayant reconnus certains symptômes que j’avais expliqué et il s’est avéré qu’ils étaient bien diabétiques. De même quelques personnes déjà diabétiques sont venues chercher des photocopies de régimes diabétiques afin de manger de manière adaptée.
Par rapport à la contraception, la semaine suivant mon intervention tous les jours plusieurs jeunes sont venus sans appréhension chercher des préservatifs, ce qui est positif de plus en en discutant avec l’infirmier et l’accoucheuse ils sont d’accord pour faire des interventions régulièrement sur le lycée.

Par rapport au groupe, il n’y a pas eu de gros problèmes à par quelques cas de tourista sans grande importance et quelques petites blessures sans gravités suites à quelques imprudences.

A la fin du séjour comme à notre habitude, nous avons fait don des médicaments de la trousse du groupe au dispensaire.
De plus grâce au club Orphée j’ai pu acheter sur Lomé le matériel qui manquait au dispensaire comme un pèse personne et un otoscope qui ont été livrés au dispensaire après notre départ grâce à Dieudonné de l’association Asmerade.

|| | Plan du site | AE Copyright © Afriq'Energies  |  Mise à jour : 01 avril 2017  ||